L’itinéraire

En vert : la route à vélo     En noir : les transports motorisés

     Préparer l’itinéraire, c’est déjà voyager un peu. Mais après l’excitation des premières destinations exotiques placées sur la carte, on se retrouve face à des questionnements complexes : obtention des VISAs, climat, conflits, accessibilité… Encore une fois il faut ouvrir les livres, consulter les données météorologiques, scruter les zones de tensions, et parfois se résoudre à cette idée :

Le monde d’aujourd’hui n’est pas celui de demain et en voyage, un plan est fait pour ne pas être suivi.

LA ROUTE (prévisions de 2017)

     Dès Mars 2018, partir vers l’Est en profitant des premières chaleurs de l’Europe via le pourtour Méditerranéen et Adriatique. Gagner l’Asie Occidentale par Istanbul puis l’Asie Centrale avec la valse des pays en « Stan » jusqu’à atteindre le massif du Pamir.

     Première route mythique : la Pamir Highway (ou M41) jusqu’à Kachgar (Chine), première ville de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. L’empire du milieu est bien trop vaste pour être parcouru entièrement à bicyclette avec un simple VISA de 30 à 60 jours, et 48 heures de bus devraient me conduire jusqu’à Golmud*, tout en m’évitant le désert du Taklamakan. De là, l’idée est de profiter de l’est du plateau tibétain dans le Sichuan jusqu’à Chengdu, puis filer plein Sud jusqu’au Laos par le Yunnan.
*Si l’accès à la région autonome du Tibet est toujours restreinte pour les étrangers.

     Laos, Cambodge, Thaïlande, Malaisie et Singapour sont au programme pour l’hiver 2018. L’année 2019 démarre par un tour de l’ile-Sud de la Nouvelle Zélande avant de remonter en Australie, de Melbourne à Darwin par plusieurs routes d’exception : la Great Ocean Road puis une succession de cycle-trails en plein cœur du bush australien.

     De l’Océanie à l’Alaska, il n’y a qu’un grand pas – ou deux plus petit en passant par Hawaï. Direction Prudhoe Bay dans le cercle Arctique avec escale par Anchorage, histoire de s’acclimater et d’investir dans un spray anti-ours ! A Prudhoe Bay commence la fantastique ruée vers le Sud par la Dalton Highway et l’Alaska Higway jusqu’au Canada, la traversé du Yukon et de la Colombie Britannique.

     A Seattle, rejoindre la Pacific Crest Bicycle Trail a.k.a Sierra Cascade Route jusqu’au Sud des Etats-Unis en faisant un détour par la Cité des anges.

     Dès le Mexique, reprendre un tracé qui longe la Route Panaméricaine, éviter (ou pas ?) la région du Darien entre le Panama et la Colombie puis slalomer entre l’Argentine et le Chili par la célèbre Carretera Austral jusqu’en Terre de Feu : Ushuaïa, la ville la plus australe du globe et peut être une porte ouverte vers un autre rêve, l’Antarctique, le 7ème continent glacé…

     Ushuaïa peut être la fin d’un monde, ou un tremplin vers un autre ! Et pourquoi ne pas rentrer à la maison à vélo également ? C’est possible ! Et le chemin passe par l’Afrique. Continent encore peu traversé par les cyclo-voyageurs, car victime d’une image hostile et violente, c’est je pense le moyen de finir en beauté, tant que l’on garde en tête les réalités géopolitiques des différents pays pour adapter son itinéraire (par exemple en 2016, il n’y a pas vraiment trouvé de solution pour traverser l’Afrique d’Est en Ouest – mais la situation changera très certainement d’ici 2021…)

     Enfin, retour en Europe début d’année 2022 par la péninsule ibérique, le bel hexagone, et si l’inertie est assez importante, aller découvrir le nord du vieux continent jusqu’au Cap Nord avant de rentrer à la maison, en passant par où ? Certainement pas par le chemin le plus court…

 LES OUTILS

  • Témoignages, conseils, entraide – tout ça en langue française : l’extraordinaire communauté de voyageurs VoyageForum (VF pour les intimes)
  • La référence pour les informations concernant le casse tête de la route de la soie, et plus particulièrement les pays en -Stan : Caravanistan
  • Pour tenter de comprendre le monde qui nous entoure, avec un discours simple mais non simpliste, l’émission culte Le dessous des cartes, présentée 25 ans durant par le regretté Jean-Christophe Victor.
  • Où aller ? Et surtout à quelle période ? C’est sur QuandPartir et Partir. Pour aller plus loin et affiner ses recherches, WeatherBase fournit des archives précises sur la météorologie du globe.
  • Vous voulez en apprendre plus sur le voyage ? découvrir du test de matériel et des destinations inhabituelles, en profiter le soir au bivouac ou loin d’un écran ? C’est vers le magazine Carnet d’Aventures qu’il faut aller.
  • Besoin d’informations sur une destination ? L’incontournable Routard, et son cousin anglo-saxon: le LonelyPlanet
  • Diplomatie.gouv.fr : Informations validées sur l’évolution de la géopolitique à l’étranger
  • Les sites francophones sur le voyage à vélo ne vous ont pas donné satisfaction ? Vous trouverez votre bonheur sur Cyclingabout !
  • Le guide des chemins de traverse en Australie, c’est chez cycletrailsaustralia que ça se passe
  • SI comme moi vous ne résumez pas les States à la Road Sixty-six et aux autoroutes à 15 voies, vous pouvez vous diriger vers Adventure Cycling. Cette association de cyclotourisme promeut le voyage à vélo aux Etats-Unis depuis 1973.
  • Besoin de trouver un itinéraire d’un point A vers un point B ? Rendez-vous sur Rome2Rio
  • Vous voyages sans billet d’avion retour, et on vous en demande justement un à la frontière ? Passez chez FlyOnward pour acquérir un vrai faux billet retour !
  • Les innombrables blogs de voyageurs à vélo, partout à travers le monde, sont une source intarissable d’inspiration. J’en citerai ici quelques-uns qui m’ont été d’une aide précieuse à la création du projet :
    • Le Braquet de la Liberté, animé par Bertrand Scaramal
    • Le blog de Loïc Munaro
    • Bicycletouringpro administré par l’americain Darren Alff
    • Le site du voyageur turque Gurkan Genc
    • La belle équipe de Solidream
    • L’incroyable book du photographe-voyageur italien Nicolas Marino
    • Stéphane Baud – unveloautourdumonde.com – parti sur les routes du monde le 01 Avril 2017 (ce n’est pas une blague !)
    • AndesByBike – la référence du voyage à vélo dans les Andes (les itinéraires proposés sont assez engagés !), créé par les deux britanniques Harriet et Neil
    • Sharebybike, le beau projet de Florian le voisin Belge
    • La belle initiative de LaPetiteRoseDesVents – partenaire de Plan International